Bouchées roulées au saumon fumé – Noël 2016

Une petite recette pour un apéritif de fêtes, aujourd’hui. Des crêpes au blé noir de bretagne, du fromage frais, un peu de saumon fumé et quelques oeufs, le tout relevé par l’aneth, et vous obtenez un apéritif facile et rapide à réaliser. Vous pouvez même la préparer à l’avance (24h).

 

Bouchées roulées au saumon fumé

Bouchées roulées au saumon fumé

Recette :

Niveau : *

Temps de préparation : 10 minutes

Pour 30 bouchées :

  • 3 crêpes de blé noir
  • 150g de fromage frais (type st môret)
  • 6 grandes tranches de saumon fumé
  • 100g d’oeufs de saumon (1 pot)
  • quelques brins d’aneth
  • poivre, (ou 4 baies)

Sur une crêpe, étaler du fromage frais, assaisonner de poivre, parsemer d’aneth. Recouvrir de 2 tranches de saumon fumé. Rouler la crêpe sur elle même, de façon assez serrée.

Répéter l’opération avec chaque crêpe.

Découper chaque rouleau en tranches de 2cm d’épaisseur. Maintenir chaque roulé avec des piques.

Disposer les roulés sur une assiette de présentation, puis déposer sur chacun quelques oeufs de saumon et un peu d’aneth. Conserver au réfrigérateur jusqu’à dégustation.

Nota bene :
A défaut d’aneth fraîche, j’utilise les herbes de chez Picard, qui sont très pratiques.
Vous pouvez réaliser votre propre pâte à crêpe, mais compte tenu du nombre de préparation à faire à Noël, les crêpes que vous trouverez en supermarché font très bien l’affaire !
Si vous préparez la recette à l’avance (24h), conserver les rouleaux entiers dans du papier film et découper en tranches peu de temps avant se servir. 

Publicités

Noël 2014 : le recap’ des recettes

Vous cherchez l’inspiration pour demain ou après demain (et oui, le 24, c’est demain ^^), ou même pour le duo 31décembre-1er janvier, je vous propose un recap’ des recettes. J’espère que vous trouverez votre bonheur.

Pour l’apéritif :

Pour le plat :

et pour le dessert :

Quant à nous, le blog prend quelques vacances (pas longtemps, promis), et on se retrouve début janvier pour la traditionnelle galette des rois !!!

D’ici là, je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année !

à bientôt 🙂

Noël 2014 : La bûche ! Bûche fruit de la passion, chocolat au lait.

Je vous présente la bûche de Noël 2014 ! Cette année, elle sera aux fruits de la passion et au chocolat au lait. Difficile de finir le repas de Noel sur une version de bûche tout chocolat (too much), mais trop difficile aussi de renoncer complètement au chocolat. Cette bûche est un bon compromis : du chocolat, mais au lait et en mousse légère, et du fruit de la passion pour l’acidité, et pour donner du pep’s à cette bûche. Un biscuit sans farine pour structurer le tout, mais sans alourdir, et ajouter une touche de chocolat :). Une feuillantine pour le socle et la déco de la bûche, parce que c’est tellement bon !  Une vraie bonne bûche légère pour finir en beauté les repas de fête.

La bûche 2014 : fruit de la passion - chocolat au lait

La bûche 2014 : fruit de la passion – chocolat au lait

Recette :

Parce que la pâtisserie ne s’improvise pas, les recettes de la mousse et du crémeux viennent du blog de Mercotte, et pour le biscuit sans farine, c’est une recette de la masterclass Michalak. Ensuite, c’est à la sauce de Claire’s factory 😉

Niveau : ***

Temps de préparation :  2 heures  – Temps de cuisson :  10 minutes – Temps de repos : au moins 1 nuit

Ustensiles : une gouttière à buche de 30 cm (ou à défaut un moule à cake)

Pour  10 personnes :

Crémeux passion : 

  • 160g de purée de fruits de la passion
  • 40g de jaune d’oeufs (soient environ 3 jaunes d’oeufs)
  • 60g d’oeuf entier (soit environ 1 oeuf)
  • 40g de sucre en poudre
  • 45g de beurre à température
  • 2g de gélatine (soit 1 feuille)

Dans un bol rempli d’eau, faire tremper la gélatine. Placer le bol au réfrigérateur.
Dans une casserole, mélanger la purée de fruits de la passion, le jaune d’oeuf, l’oeuf entier, et le sucre en poudre à l’aide d’un fouet. Mettre sur le feu, au bain marie, et fouetter jusqu’à épaississement (la consistance doit se rapprocher de celle d’une crème dessert). Essorer la gélatine et l’incorporer au crémeux. Lorsque la crème a refroidi, ajouter le beurre découpé en petits morceaux et l’incorporer au fouet. Verser le crémeux dans le fond de la gouttière à bûche (recouvert d’une feuille guitare ou de papier film). Placer au congélateur.

Biscuit chocolat sans farine : 

  • 120 g de blancs d’oeufs (soient environ 4 blancs d’oeufs)
  • 120g de sucre en poudre
  • 80g de jaunes d’oeufs (soient environ 5 jaunes d’oeufs)
  • 25g de cacao en poudre
  • 25g de poudre d’amande

Préchauffer le four, chaleur tournante à 170°C. Monter les blancs en neige. Lorsqu’ils sont fermes, ajouter le sucre en poudre en 3 fois en continuant de fouetter pour serrer les blancs. Incorporer (toujours au fouet) les jaunes d’oeufs. A l’aide d’une maryse, ajouter le cacao et la poudre d’amande aux oeufs montés. Tapisser une plaque d’une feuille de papier sulfurisé, verser la préparation, égaliser à l’aide d’une spatule et enfourner pour 10 minutes. Surveiller la cuisson : le biscuit doit rester moelleux.
Lorsque le biscuit est refroidi, découper 2 rectangles : 1 de la taille de la base de la bûche, 1 de la taille de la base du crémeux (donc plus étroit que le 1er).

Mousse légère au chocolat au lait : 

  • 150g de chocolat au lait
  • 2,4g de gélatine (soient environ 1 feuille 1/3)
  • 115g de lait entier
  • 230g de crème fleurette à 35%MG

Dans un bol rempli d’eau, faire tremper la gélatine. Placer le bol au réfrigérateur.
Faire fondre le chocolat au bain marie d’une part, et porter le lait à ébullition d’autre part. Ajouter en 3 fois le lait au chocolat en émulsionnant à l’aide d’une maryse (l’appareil va devenir lisse et brillant). Essorer la gélatine, et incorporer au chocolat chaud.
Monter la crème en chantilly. Lorsque le chocolat est à 35°-40°C, incorporer la crème au chocolat avec une maryse. Utiliser la mousse et monter la bûche tout de suite (la mousse ne peut pas se conserver pour être utiliser plus tard).

Montage : 

  1. Démouler le crémeux passion
  2. Au fond de la gouttière, verser 1/3 de la mousse au chocolat. Mettre au congélateur quelques minutes, pour qu’elle soit légèrement prise.
  3. Ajouter le crémeux passion, puis le biscuit chocolat (le plus étroit).
  4. Prélever 3 à 4 cuillères de la mousse. Verser le reste de mousse sur le biscuit.
  5. Déposer le biscuit et recouvrir des 3 à 4 cuillères de mousse prélevées précédemment.
  6. Recouvrir d’un film alimentaire, et placer au congélateur pour 2 heures (le temps qu’elle prenne), puis conserver au réfrigérateur.

La feuillantine :

  • 100g de chocolat au lait
  • 50g de crêpes dentelles.

Faire fondre le chocolat au bain marie. Ajouter les crêpes dentelles réduites en petits morceaux. Déposer la préparation entre 2 feuilles de papier sulfurisé, et étaler à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. La feuillantine doit être assez fine (mais pas trop, sinon elle casse), et suffisamment grande pour que vous puissiez découper au moins 1 rectangle de la taille de la base de la bûche. Placer au frigo.

Décoration : 

  1. Découper un rectangle de la taille de la base de votre bûche dans la feuillantine, 2 plus petits de la taille des entames et des petits triangles pour la déco.
  2. Sorter votre bûche du réfrigérateur. Ajouter le rectangle de feuillantine, puis démouler la bûche sur une semelle dorée.
  3. Dorer les triangles de feuillantine avec un colorant en poudre doré à l’aide d’un pinceau, ainsi que quelques grains de grué de cacao.
  4. Disposer la décoration sur la bûche et conserver au réfrigérateur jusqu’à dégustation.

Nota bene :
Vous pouvez réaliser votre bûche à l’avance, en la conservant au congélateur et en la sortant 24h avant la dégustation.
Chaque étape peut se faire indépendamment, ce qui permet d’étaler le temps de préparation sur plusieurs jours. 

Noël 2014 : L’apéritif – Bouchées roquefort, pain d’épice et fruits secs et Mini-tartes fines boudin blanc, confit d’oignons

Et c’est parti pour une série de 3 articles sur le repas de Noël, en espérant que ça vous donnera quelques idées si vous en cherchez…
Aujourd’hui 2 recettes : une bouchée au roquefort et une au boudin blanc, faciles et rapides à préparer, parce que le 25 on a pas toujours le temps de passer 5 heures dans sa cuisine… Alors, on s’organise (notamment pour la bûche dont je vous parlerais bientôt), et on trouve des recettes de fête rapides et efficaces.

On commence par l’apéritif, arrosé de quelques bulles, avec des petites bouchées au roquefort, pain d’épice et fruits secs. Recette découverte dans le Elle à table de décembre de l’année dernière, sous forme de calissons, que j’ai revisité sous une forme plus festive, en utilisant les emporte-pièces de mes petits gâteaux de Noël.

Bouchées au roquefort, pain d'épice et fruits secs

Bouchées au roquefort, pain d’épice et fruits secs

Bouchées au roquefort, pain d'épice et fruits secs

Bouchées au roquefort, pain d’épice et fruits secs

Recette :

Niveau : *

Temps de préparation :  15 minutes

Ustensiles : des emporte-pièces

Pour une quinzaine de bouchées :

  • 8 tranches de pain d’épice (2 bouchées/tranche)
  • 100g de roquefort
  • 2 cuillères à soupe de mascarpone
  • 5-6 abricots secs
  • 5-6 dattes
  • 3-4 figues séchées

Dans un bol, écraser le roquefort et incorporer le mascarpone à l’aide d’une fourchette.
Découper les fruits secs en petits (tout petits) morceaux. Disposer l’emporte pièce sur une tranche de pain d’épice, étaler le mélange roquefort-mascarpone, puis les fruits secs, puis sorter la forme de l’emporte pièce.
Disposer vos bouchées dans une jolie assiette et server 🙂

(si c’est pas de la recette facile, ça !)

Sinon, dans le genre facile, il y a les mini-tartes fines boudin blanc, confit d’oignon (maison).

Bouchée boudin blanc et confit d'oignon

Bouchée boudin blanc et confit d’oignon

Recette :

Niveau : *

Temps de préparation :  5 minutes – Temps de cuisson : 30 minutes

Pour une douzaine de bouchées :

  • une pâte feuilletée (je vous conseille la pâte Marie, 100% d’ingrédients naturels  – au moins tu sais ce que tu manges…)
  • un boudin blanc
  • un oignon rouge
  • 2 cuillères à café d’huile
  • 2 cuillères à café de sucre roux
  • 2 cuillères à café de vinaigre (balsamique/framboise/xeres, fonction de ce qui se trouve dans ton placard…)

Eplucher et ciseler votre oignon. Dans une poêle chaude, faites revenir les oignons dans l’huile jusqu’à ce qu’ils deviennent translucides. Déglacer au vinaigre, et ajouter le sucre. Laisser caraméliser à feu doux quelques minutes.
Préchauffer le four à 180°C, chaleur tournante.
Enlever le boyau qui enveloppe le boudine blanc et le découper en tranches. Découper votre pâte feuilletée en cercles (de diamètre supérieur à celui de votre boudin) et piquer la à la fourchette.
Sur chaque cercle de pâte, disposer une cuillerée d’oignons confits, puis une tranche de boudin. Enfourner pour 15 minutes environ (surveillez la cuisson, les boudins doivent être légèrement dorés). Servir tiède.

Les Lunes tchèques de Noël

Ah, le 1er décembre !! LE jour où je commence la confection des bredele de Noel, ce qui m’occupera jusqu’au 24 décembre. Tous les ans, comme un petit rituel, je débute la série par les lunes tchèques, nos préférées 😉 Alors, la recette familiale vient directement de la grand mère tchèque de Thom’ (alias celui qui râle quand c’est le bazar dans la cuisine, mais qui goûte tout ce qui en sort…). Bien entendu, je n’ai jamais réussi à arriver à la cheville des lunes de babička, mais tous les ans, je récidive, j’améliore la technique, les ingrédients utilisés, pour arriver (peut-être) au goût de l’enfance. Vous devez vous aussi, connaître ces recettes de nos grand-mère qui n’ont jamais exactement le même goût quand on les prépare soi-même, la fameuse madeleine Proust…

Bref, je m’égare, revenons à la recette : une texture sablée, de la poudre de noix ou de noisettes, du sucre glace; tous les ingrédients pour des bredeles réussis. Les bredeles sont des petits gâteaux alsaciens que l’on confectionne pour Noël, durant la période de l’avent (ça tombe bien, on est en plein dedans !). Je vais donc vous proposer plusieurs recettes de petits biscuits, que vous pourrez réunir dans un petit sachet à offrir à Noël à tous vos proches.

Les Lunes tchèques

Les Lunes tchèques

Recette :

Niveau : *

Temps de préparation : 15 minutes  – Temps de cuisson : 10-15 minutes

Pour  30 lunes :

  • 200g de farine
  • 120g de beurre à température ambiante
  • 80g de noix ou de noisettes décortiquées
  • 30g + 50g de sucre glace

Réduire en poudre vos noix ou noisettes. Ajouter la farine, et le sucre glace (les 30g), et bien mélanger les poudres. Incorporer le beurre en petits dés, à la main. Former une belle boule.

Prélever des boulettes de pâtes, d’environ 1 cm de diamètre. Rouler-les entre vos mains pour olbtenir un cylindre (souvenez-vous de la pâte à modeler de la maternelle pour faire un serpent, c’est la même technique). Arquer votre petit cylindre pour lui donner une forme de lune, déposer sur une plaque anti-adhésive. Réaliser la même opération, jusqu’à épuisement de la pâte.
Enfourner pour environ 10 minutes. Surveillez la cuisson, vos lunes sont prêtes lorsqu’elles sont légérement dorées.

Lorsque les lunes sont tièdes, roulez-les dans le sucre glace, laissez refroidir sur une grille avant dégustation 🙂

 

Nota bene :
Vous pouvez utiliser de la poudre de noisette du commerce, mais la pâte sera plus sèche que si vous réalisez votre poudre vous même. Et pour avoir essayer cette solution de facilité, c’est meilleur en faisant sa poudre.