Brioche tressée vanille et fleur d’oranger

Il y a des recettes dont je me fais une montagne … La brioche tressée en fait faisait partie 🙂

Déjà, il y a la brioche : il faut qu’elle lève ! L’astuce pour que cette étape se déroule sans problème (même l’hiver) est de mettre la pâte à brioche au four en mode chaleur tournante à 30°C. ça pousse à tous les coups ! Fini la brioche raplapla, toute sèche !

Ensuite, il y a la tresse ! L’angoisse de la pâte qui colle !  Si votre pâte à brioche a bien été pétrie (suffisamment longtemps) et a bien poussé, alors pas de souci, la pâte ne colle pas, et vous pouvez faire tranquillement les cylindres puis la tresse.

Sachant tout ça, plus de souci, vous pourrez aborder la brioche tressée avec sérénité 😉

Brioche tressée vanille et fleur d'oranger

Brioche tressée vanille et fleur d’oranger

Recette :

Niveau : *

Temps de préparation : 20 minutes  – Temps de repos : 2h45min – Temps de cuisson :  minutes

Pour 1 belle brioche tressée :

  • 20 cl de lait
  • 1 sachet de levure boulangère
  • 600g de farine
  • 100g de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 cuillère à café de poudre de vanille
  • 3 oeufs + 1 pour la dorure
  • 2 cuillères à soupe de fleur d’oranger
  • 120g de beurre
  • 1 poignée de sucre en grains

Faire tiédir le lait (tiédir pas chauffer ! sinon la levure va mourir). Diluer la levure dans le lait, et laisser reposer.

Dans un bol, battre les oeufs. Ramollir le beurre au micro-ondes (ramolli, pas fondu !)

Dans un saladier, mélanger les poudres : farine, sel, sucre, vanille. Ajouter les oeufs battus, et la fleur d’oranger. Pétrir (avec un robot pâtissier muni du pétrin ou à la main) pendant quelques minutes. Ajouter le beurre ramolli et continuer de pétrir pendant au moins 5 minutes. La pâte devient brillante.

Couvrir le saladier d’un torchon et placer au four pour 2 heures. La pâte va doubler de volume.

Déposer la boule de pâte sur le torchon, séparer en 3 parts égales. Former des boudins avec chaque boule (attention à pas les faire trop longs…). Déposer chaque cylindre une plaque à pâtisserie, puis réaliser la tresse. Souder chaque extrémité en rassemblant la pâte. Ré-enfourner à 30°C pour 45 minutes.

Sortir la tresse du four, préchauffer alors le four à 180°C. Battre un oeuf en omelette, badigeonner la brioche avec l’oeuf puis saupoudrer de grains de sucre. Enfourner pour 25 à 30 minutes de cuisson. La brioche est cuite lorsqu’elle est bien dorée, la pointe du couteau piqué dedans ressort sèche.

A déguster tiède, presque à la sortie du four avec un chocolat chaud 🙂

Petits beignets au Nutella pour Mardi Gras

Après les crêpes de la semaine dernière, on s’attaque maintenant à mardi gras, et aux fritures ! Pour l’occasion, j’ai choisi des beignets au nutella. Pour la ligne, on repassera, mais 1 ou 2 beignets n’a jamais fait de mal aux gourmand(e)s 😉

La recette n’est pas compliquée, mais un peu longue. On commence par une pâte à brioche, puis on la farcit, et enfin il faut la frire. Bref, il faut anticiper et pas se dire à 16h : « si je faisais des beignets pour le goûter ?! « ^^

Petits beignets au Nutella pour Mardi Gras

Petits beignets au Nutella pour Mardi Gras

Recette :

Niveau : **

Temps de préparation : 20 minutes  – Temps de cuisson : 30 minutes – Temps de repos : 2h30

Pour 35 beignets :

  • 500g de farine
  • 1 sachet de levure de boulanger
  • 16cl de lait
  • 3 cuillères à soupe de sucre en poudre
  • 2 pincées de sel
  • 2 oeufs
  • 100g de beurre
  • 200g de nutella
  • 3 litres d’huile de friture
  • sucre glace

Dans un bol, faire tiédir le lait au micro-ondes. Délayer la levure, et laisser réhydrater. Ramollir le beurre au micro-ondes, réserver.

Dans le bol du robot, mettre la farine, le sucre et le sel, mélanger. Ajouter les oeufs battus en omelette, le lait avec la levure, et le beurre, puis pétrir la pâte pendant 5 minutes. Rassembler la pâte au centre du bol, couvrir d’un torchon propre et laisser pousser la pâte au chaud (dans un four à 30°C, ou près d’un radiateur) pendant 1h30.

Sortir la pâte sur le plan de travail, faire sortir l’air, et retravaille la pâte. Etaler au rouleau à pâtisserie sur 0,5mm d’épaisseur. Découper des cercles de 5cm avec un emporte pièce (un verre, une tasse…). Aplatir encore un peu chaque disque, disposer une noisette de nutella au centre, rassembler les bords et pincer pour former une boule (cacher la soudure sous le beignet). Disposer les boules sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, et laisser pousser au chaud 1 heure.

Verser l’huile dans une casserole, faitout. Quand l’huile est chaude, plonger les beignets, et laisser cuire 6-7 minutes. Egoutter sur du papier absorbant. Saupoudrer de sucre glace quand les beignets sont tièdes.

La couronne des rois

Tout d’abord, je vous souhaite à tous, mes petits lecteurs, un bonne et heureuse année 2015, avec des découvertes gastronomiques en tous genres (qui veut goûter des insectes ?), des réussites culinaires dans vos cuisines, et toujours beaucoup de convivialité autour de vos petits plats.

Pour bien commencer l’année, il fallait une recette d’Epiphanie. Cette semaine la couronne des rois, la semaine prochaine la galette des rois à la frangipane. Mon coeur balance tous les ans entre les 2, ma famille aussi, alors je fais les 2, pas de jaloux !

La couronne des rois (ou gâteau des rois) est dégustée à l’épiphanie dans le sud de la france, alors que la galette frangipane l’est dans la partie nord. Une brioche aux fruits confits dans un cas, une pâte feuilletée garnie de crème à l’amande dans l’autre mais dans tous les cas, la présence d’une fève qui désignera le roi (et aussi, accessoirement, celui qui apportera la prochaine galette…).

Couronne des rois

Couronne des rois

Recette :

Niveau : *

Temps de préparation : 20 minutes  – Temps de cuisson :  30 minutes – Temps de repos : 2 heures

Pour 1 couronne (8-10 personnes) :

  • 170ml de lait
  • 1 sachet de levure de boulanger
  • 350g de farine
  • 80g de sucre en poudre
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 85g de beurre (mou)
  • 2 cuillères à soupe de fleur d’oranger
  • 1 oeuf
  • 100g de fruits confits/secs
  • 10cl de rhum
  • 1 poignée de sucre perlé

Faire tiédir le lait à la casserole ou au micro-ondes, quelques secondes. (Il doit vraiment être tiède, et non chaud, au risque de tuer votre levure…). Délayer le sachet de levure dans le lait, et mettre de côté à température ambiante.

Dans un saladier (ou la cuve de votre robot pâtissier ou même de votre machine à pain), verser la farine, le sucre et le sel, et mélanger les poudres. Ajouter l’oeuf, et incorporer à l’aide du fouet plat de votre robot (ou à la cuillère en bois avec un peu d’huile de coude). Puis, verser la fleur d’oranger et le lait, en continuant de pétrir.

Découper votre beurre en petits dés. Incorporer le à votre pâte, et pétrir pendant 5 à 10 minutes : la pâte devient élastique. Rassembler la pâte au centre du saladier à l’aide d’une maryse, couvrir d’un torchon, et laisser près d’une source de chaleur pendant 1 heure. Votre pâte doit doubler de volume.

Découper vos fruits confits et/ou fruits secs en petits dés. Dans une casserole, verser le rhum, ajouter les fruits confits, et faire tiédir. Aux premières vapeurs, couvrir d’un couvercle la casserole, et laisser reposer hors du feu (le temps que la pâte à brioche gonfle).

Lorsque la pâte a doublé de volume, ajouter les fruits confits égouttés à l’aide d’une maryse, et chasser l’air de la pâte. Déposer-là dans un plat à tarte/sur une plaque à pâtisserie, faire un trou au centre (pour faire une couronne), couvrir d’un torchon, et refaire pousser. Vous avez 2 choix : ou vous la faites pousser encore 1 heure, ou vous la mettez au frigo (une nuit), et vous continuerez la pousse le lendemain matin pendant 30 minutes.

Quand la couronne a de nouveau doublé de volume, préchauffer votre four à 180°C. Saupoudrer de sucre perlé et enfourner à four chaud, chaleur tournante pour 30 minutes de cuisson.

Votre brioche est cuite lorsqu’elle est dorée, la pointe du couteau ressort sèche, et le dessous est lui aussi doré.

Nota bene :
– si vous avez besoin de beurre ramolli, mais que vous avez oublié de le sortir du frigo (ce qui m’arrive à peu près tout le temps), découpez le en petits dés, mettez-les dans un bol, et passez par tranches de 10 secondes au micro-ondes. Dès qu’il est mou, c’est bon.
– pour les fruits confits/secs, vous avez le choix. J’ai pris pour cette recette 1/3 d’oranges confites, 1/3 de citrons confits, 1/3 de cranberries séchées.
– votre pâte ne lève pas-il fait trop froid-vous n’avez pas le temps d’attendre : préchauffer votre four à 30-35°C, dès que la température est atteinte, mettre en position chaleur tournante et enfourner la pâte. Le four va agir comme une étuve, et magie, en 30 minutes, la pâte a doublé de volume. (cette technique a sauvé pas mal de mes brioches récalcitrantes qui refusaient de monter).
– si votre pâte n’a pas doublé de volume, ne passez pas à l’étape suivante, vous n’aurez pas le résultat escompté. Essayer la technique du four, ou près d’un radiateur et attendez. 

 

Un Kouglof pour le brunch du dimanche

Alors, soyons tout de suite d’accord, il y a plusieurs orthographes possibles : kougelhof, kugelhof, kougelhopf…, j’aime la simplicité, alors ce sera kouglof 🙂

On parle bien, dans tous les cas, de la brioche alsacienne, avec des raisins macérés dans l’alcool, des amandes sur le dessus, et saupoudré de sucre glace. Moelleux dedans, croustillant, et croquant à l’extérieur. Sucré, légèrement alcoolisé, gourmand, c’était parfait (enfin, je crois) pour le brunch du dimanche.

Pour la petite histoire, cette brioche et son moule auraient été réalisés par les Rois Mages, pour remercier un potier de Ribeauvillé, M.Krugel, de son hospitalité. L’histoire raconte aussi, que c’est le Honneck enneigé, un des sommet des Vosges, qui aurait inspiré la forme du moule.

Assez discuté, passons aux choses sérieuses, la recette !

Le Kouglof

Le Kouglof

Recette :

Niveau : moyen

Temps de préparation : 15 minutes  – Temps de levée : 2 heures – Temps de cuisson : 45 minutes

Ustensiles : un moule à kouglof, c’est mieux. Sinon, un moule à brioche, haut, fera l’affaire.

Pour 8 à 10 personnes, soit un beau kouglof :

  • 15 cl de lait
  • 1 sachet de levure de boulanger déshydratée
  • 400g de farine
  • 60g de sucre en poudre
  • 8g de sel fin
  • 3 oeufs
  • 170g de beurre
  • 80g de raisins secs
  • 10 cl de kirsch (ou de rhum)
  • des amandes entières
  • sucre glace

Faire tiédir le lait et délayer la levure dans le lait tiède.

Faire tremper les raisins dans l’alcool.

Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, et le sel. Verser le lait avec la levure, et commencer à pétrir la pâte. (Si vous avez un robot patissier, utiliser le crochet à pâte à faible vitesse). Ajouter les 3 oeufs, continuer de pétrir. Couper le beurre en petits dés, et l’incorporer en 3 fois à la pâte, en mélangeant à chaque ajout. Continuer de mélanger pendant 5 minutes.

Déposer un torchon sur le saladier, et laisser lever pendant 1heure. La pâte doit avoir doublée de volume.

Egoutter les raisins, et les incorporer à la pâte, à l’aide d’une cuillère en bois. Beurrer le moule à Kouglof, déposer une amande entière dans chaque rainure au fond du moule. Verser la pâte, recouvrir d’un torchon et laisser lever jusqu’à ce qu’elle atteigne le haut du moule (environ 1h).

Préchauffer le four à 145°C, et enfourner 45 minutes. Démouler et laisser refroidir sur une grille avant dégustation !

Nota bene : 

  1. Vous pouvez faire cette recette en 2 temps, la veille pour le lendemain. Garder la pâte au réfrigérateur après l’avoir mise dans le moule. Vous réaliserez la deuxième levée le lendemain matin avant de le cuire. 
  2. Pour accélérez la levée, vous pouvez mettre votre kouglof au four à 30°C pendant 40 minutes.