Strudel aux pommes et noisettes

Les pommes, la cannelle, les noisettes ça sent l’automne, presque l’hiver. Et puis, c’est un gâteau convivial, que l’on a envie de partager au goûter, par un dimanche après midi pluvieux avec sa famille ou ses amis.

Il doit sans doute y avoir autant de recette de Strudel que de familles alsaciennes, allemandes ou autrichiennes. Comme d’habitude, je me suis inspirée de plusieurs recettes sur le net, j’ai ajouté ma petite touche personnelle, et je vous propose donc ma version.

20171113-DSC_1304

Strudel aux pommes et noisettes

Recette :

Niveau : *

Temps de préparation : 40 minutes  – Temps de cuisson : 50 minutes

Ustensiles : une plaque à four, un torchon

Pour 8 personnes :

La pâte à Strudel – à défaut utiliser une pâte feuilletée ou des feuilles de bricks ou pâte filo

  • 250g de farine
  • 20g de sucre en poudre blanc
  • 1 pincée de sel
  • 2 jaunes d’oeuf (1+1)
  • 25g de beurre fondu
  • 10cl d’eau tiède
  • 1 lichette de lait

La garniture : 

  • 4 belles pommes
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron
  • 3 cuillères à soupe de sucre roux
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 2 cuillères à soupe de noisettes en poudre
  • 1 poignée de noisettes entières à concasser

Il faut d’abord commencer par la pâte à Strudel. Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, le sel. Faire un puit au centre, et y déposer 1 jaune d’oeuf, le beurre fondu, l’eau tiède. Mélanger en incorporant au fur et à mesure la poudre, à la main ou à l’aide du pétrin du robot. On obtient une boule de pâte qui doit rester souple mais sans coller. Réserver dans un saladier couvert d’un torchon dans un endroit chaud (ou dans le four à 30°C chaleur tournante).

Pendant ce temps, éplucher, couper en 4 et épépiner les pommes. Découper en lamelles fines (comme pour une tarte aux pommes). Dans un saladier, mélanger les pommes avec le jus de citron. Ajouter les sucres (roux et vanillé), la cannelle, la poudre de noisettes et les noisettes concassées. Réserver.

Préchauffer le four à 180°C chaleur tournante.

Etaler et fariner généreusement un torchon sur le plan de travail. Déposer la pâte au centre, et étaler à l’aide d’un rouleau à pâtisserie en un grand rectangle.

Déposer en couche uniforme les pommes sur la pâte, en laissant 3 cm sur les côtés. Rabattre ce bord sur les pommes, puis rouler le strudel.

Disposer le strudel sur la plaque à four (beurrée et farinée si elle n’est pas antiadhésive).

Battre le 2ème jaune d’oeuf avec la lichette de lait. A l’aide d’un pinceau, badigeonner le strudel. Enfourner pour 45 à 50 minutes de cuisson.

Quelques minutes après la sortie du four, saupoudrer de sucre glace.

Servir tiède ou froid, seul ou accompagné d’une crème fouettée ou d’une boule de glace vanille.

 

Nota bene : utiliser les 2 blancs d’oeufs pour réaliser des financiers, ou congeler pour une utilisation future.

Publicités

Le lamala, petit agneau de pâques

Spécialité alsacienne, le lamala est en fait une génoise cuite dans un moule en forme d’agneau. Il est dégusté au petit déjeuner du dimanche de Pâques, de quoi se remplir l’estomac avant d’aller chasser les œufs en chocolat dans le jardin 🙂

Alors bien sûr, il y a autant de recettes que de familles alsaciennes 😉 Ma recette en est une parmi tant d’autres, mais le principe reste le même : monter la génoise à chaud ! Suivez le guide !

Le lamala

Le lamala

Recette :

Niveau : *

Temps de préparation : 15 minutes  – Temps de cuisson : 40 minutes

Ustensiles : 1 moule à lamala

Pour 4 personnes :

  • 2 œufs entiers
  • 80g de sucre en poudre
  • 1 pincée de sel
  • le zeste d’1/2 citron jaune
  • 60g de farine
  • 1/2 cuillère à café de levure chimique
  • 15g de beurre fondu

Préparer une casserole avec de l’eau qui servira de bain-marie, et un saladier qui pourra aller dessus.

Battre à l’aide d’un fouet les œufs et le sucre dans le saladier, pour bien les mélanger. Placer le récipient sur le bain marie. Maintenir le bain marie chaud (sans ébullition). Fouetter le mélange œufs-sucre jusqu’à ce que le mélange épaississe et blanchisse. L’opération prend 5 minutes.

Préchauffer le four à 180°C, chaleur tournante.

Ôter du feu et ajouter le zeste de citron râpé, la farine et la levure. Mélanger délicatement avec une cuillère en bois ou une maryse. Faire fondre le beurre et l’ajouter au mélange.

Beurrer le moule (ouvert), ne pas hésiter sur les reliefs du moule, la tête, oreilles… puis fariner. Assembler les 2 parties. Verser la pâte dans le moule, et enfourner pour 30 à 40 minutes de cuisson. Surveiller : le lamala est prêt lorsque la pointe du couteau ressort sèche, et que la pâte ne s’enfonce plus sous votre doigt.

Laisser refroidir 5 minutes en dehors du four, puis démouler (ne pas trop attendre, sinon, ça accroche).

Saupoudrer de sucre glace quand l’agneau est refroidi. Accrocher un joli noeud autour du cou du lamala et servir au petit déjeuner (ou goûter) avec un bon chocolat chaud 🙂

Belles fêtes de Pâques !!

Nota bene : Vous voulez voir comment réalise la génoise à chaud : la video de Chef Simon est là pour ça

 

Un Kouglof pour le brunch du dimanche

Alors, soyons tout de suite d’accord, il y a plusieurs orthographes possibles : kougelhof, kugelhof, kougelhopf…, j’aime la simplicité, alors ce sera kouglof 🙂

On parle bien, dans tous les cas, de la brioche alsacienne, avec des raisins macérés dans l’alcool, des amandes sur le dessus, et saupoudré de sucre glace. Moelleux dedans, croustillant, et croquant à l’extérieur. Sucré, légèrement alcoolisé, gourmand, c’était parfait (enfin, je crois) pour le brunch du dimanche.

Pour la petite histoire, cette brioche et son moule auraient été réalisés par les Rois Mages, pour remercier un potier de Ribeauvillé, M.Krugel, de son hospitalité. L’histoire raconte aussi, que c’est le Honneck enneigé, un des sommet des Vosges, qui aurait inspiré la forme du moule.

Assez discuté, passons aux choses sérieuses, la recette !

Le Kouglof

Le Kouglof

Recette :

Niveau : moyen

Temps de préparation : 15 minutes  – Temps de levée : 2 heures – Temps de cuisson : 45 minutes

Ustensiles : un moule à kouglof, c’est mieux. Sinon, un moule à brioche, haut, fera l’affaire.

Pour 8 à 10 personnes, soit un beau kouglof :

  • 15 cl de lait
  • 1 sachet de levure de boulanger déshydratée
  • 400g de farine
  • 60g de sucre en poudre
  • 8g de sel fin
  • 3 oeufs
  • 170g de beurre
  • 80g de raisins secs
  • 10 cl de kirsch (ou de rhum)
  • des amandes entières
  • sucre glace

Faire tiédir le lait et délayer la levure dans le lait tiède.

Faire tremper les raisins dans l’alcool.

Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, et le sel. Verser le lait avec la levure, et commencer à pétrir la pâte. (Si vous avez un robot patissier, utiliser le crochet à pâte à faible vitesse). Ajouter les 3 oeufs, continuer de pétrir. Couper le beurre en petits dés, et l’incorporer en 3 fois à la pâte, en mélangeant à chaque ajout. Continuer de mélanger pendant 5 minutes.

Déposer un torchon sur le saladier, et laisser lever pendant 1heure. La pâte doit avoir doublée de volume.

Egoutter les raisins, et les incorporer à la pâte, à l’aide d’une cuillère en bois. Beurrer le moule à Kouglof, déposer une amande entière dans chaque rainure au fond du moule. Verser la pâte, recouvrir d’un torchon et laisser lever jusqu’à ce qu’elle atteigne le haut du moule (environ 1h).

Préchauffer le four à 145°C, et enfourner 45 minutes. Démouler et laisser refroidir sur une grille avant dégustation !

Nota bene : 

  1. Vous pouvez faire cette recette en 2 temps, la veille pour le lendemain. Garder la pâte au réfrigérateur après l’avoir mise dans le moule. Vous réaliserez la deuxième levée le lendemain matin avant de le cuire. 
  2. Pour accélérez la levée, vous pouvez mettre votre kouglof au four à 30°C pendant 40 minutes.