Velouté de courgettes, chèvre et noisettes

Une entrée estivale aujourd’hui. A servir froide si vous habitez le sud, chaude si vous êtes dans le nord, sous la pluie. Selon les envies.

Un velouté de courgettes, tout simple, agrémenté de copeaux de chèvre, un petit peu sec, bien affiné, de noisettes concassées pour le croquant et d’huile de noisette pour rehausser le goût du tout.

20170817-IMG_2833

Recette :

Niveau : *

Temps de préparation : 10 minutes  – Temps de cuisson : 15 minutes

Pour 4-6 personnes :

  • 2 belles courgettes ou 3 moyennes
  • 1 cube bouillon de légume
  • sel, poivre
  • 1 chèvre mi-sec
  • quelques noisettes
  • huile de noisette

Laver les courgettes. Enlever les 2 extrémités, couper en 4 dans la longueur puis en cubes. Mettre dans une casserole/cocotte avec le cube bouillon. Couvrir d’eau (à ras des courgettes). Porter à ébullition et laisser cuire 10 à 15 minutes, le temps que les courgettes soient fondantes.

Oter 1/2 litre de bouillon, et réserver. Mixer le velouté de courgette, et rectifier la texture en ajoutant (ou non) le bouillon réservé. Vérifier l’assaisonnement : sel et poivre. Laisser refroidir ou servir de suite.

Concasser les noisettes.

Réaliser des copeaux de chèvre à l’aide d’un économe.

Place au dressage : dans un bol, verser le velouté de courgettes. Disposer le chèvre et les noisettes dessus. Arroser d’un filet d’huile de noisette. Déguster.

Nota bene : vous pouvez conserver votre velouté dans une bouteille en verre, que vous fermerez encore chaude : le vide se fait, et le velouté se conserve ainsi plusieurs jours. 

Velouté printanier d’asperges vertes

Une assiette mono chrome, pour une petite entrée légère, fraîche, et printanière.

Vous pourrez servir ce velouté froid, tiède ou chaud, en entrée (comme présenté sur la photo) ou en verrine apéritive.

Velouté froid d'asperges vertes

Velouté froid d’asperges vertes

Recette :

Niveau : *

Temps de préparation : 20 minutes  – Temps de cuisson : 10 minutes –  Temps de repos : au moins 1h

Ustensiles : un blender (ou un mixeur-plongeur)

Pour 6 personnes :

  • 1kg d’asperges vertes (surgelées ou fraiches)
  • 6 têtes d’asperges vertes (fraîches)
  • 35cl de crème liquide entière
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • piment d’Espelette, sel, poivre

Couper 6 têtes d’asperges (environ 10cm de long). Réserver.

Découper le reste des asperges en tronçons. Dans une casserole (ou une cocotte minute, ça sera plus rapide), faire cuire les asperges dans un grand volume d’eau. Elle sont cuites lorsque l’on peut les piquer à la fourchette.

Dans un blender, mettre les asperges cuites, 2 à 3 louches d’eau de cuisson des asperges, puis mixer. Ajouter petit à petit l’eau de cuisson jusqu’à obtenir une texture velouté agréable. Verser 10cl de crème liquide et continuer de mixer. Assaisonner avec du sel, du poivre, du piment d’Espelette (environ 1 à 2 cuillère(s) à café), mélanger. Goûter  ! puis éventuellement, rectifier l’assaisonnement. Faire refroidir (ou pas) votre velouté.

Passer les têtes d’asperges crues à la mandoline (dans le sens de la longueur) pour obtenir de fines lamelles. Déposer dans un plat, assaisonner de jus de citron, d’huile d’olive, d’une pincée de piment d’Espelette, sel et poivre. Mélanger et garder au réfrigérateur jusqu’au dressage.

Monter le reste de crème liquide en chantilly.

Dresser l’assiette avec au fond le velouté d’asperges, une quenelle de chantilly, puis les lamelles d’asperges, et quelques grains de piment d’Espelette. Server et déguster sans tarder 🙂

Nota bene :
Vous pouvez accélérer le refroidissement de votre velouté, en le passant quelques minutes au congélateur.

 

Souvenirs du Pérou… Soupe au quinoa & cochon d’inde

Vous avez de la chance, parmi mes souvenirs culinaires du Pérou, j’ai choisi de vous proposer une recette de quinoa, et non de cochon d’inde… Je n’en publierais pas, même si les « cuys » (cochon d’inde en péruvien), sont un met de fête. Les petites bêtes sont élevées traditionnellement à l’arrière des maisons et dans les cuisines, mangeant les épluchures, et passant à la casserole lors des mariages notamment. Pour le goût, ça se rapproche du lapin. Pour l’anecdote, les péruviens en consomment 65 millions par an !! Allez, une petite photo pour la route, après on passe au quinoa 😉 

Cuys en cours de préparation.

Cuys en cours de préparation.

Le quinoa est une « pseudo » céréale qui pousse dans les Andes, et dont se nourrisse les péruviens. En soupe, en accompagnement des plats de résistance, en entrée, je crois que je n’ai jamais autant mangé de quinoa de toute ma vie que pendant ces 2 semaines de vacances au Pérou. Au point de ne plus en cuisiner depuis… et puis l’hiver est là, le froid aussi, et la soupe au quinoa c’est un bon plat d’hiver, revigorant, complet, et rassasiant. 

Soupe au quinoa

Soupe au quinoa

Recette :

Niveau : *

Temps de préparation et de cuisson : au moins 1 heure

Pour 4 personnes :

  • 800g de boeuf
  • 2 carottes
  • 1 poireau
  • 4 pommes de terre
  • 1 botte de coriandre fraiche
  • 1 cuillère à café de graine de coriandre
  • 1 gousse d’ail
  • 1 oignon
  • 2 litres de bouillon de légumes
  • 3/4 de verre de quinoa
  • 2cm de racine de gingembre
  • sel, poivre
  • huile d’olive

Eplucher les légumes, et les couper en morceaux : pommes de terres en gros cubes, carottes et poireaux en rondelles. Eplucher et ciseler l’oignon. Couper la viande en cubes de 2cm de côté. Eplucher le gingembre et le râper.

Rincer le quinoa sous l’eau froide.

Préparer le bouillon de légumes dans une casserole (vous pouvez utiliser un cube bouillon de légume…) et porter à ébullition.

Dans une cocotte, faites revenir l’oignon et la viande dans une cuillère à soupe d’huile. Lorsque la viande et l’oignon sont bien dorés, ajouter les légumes, la gousse d’ail écrasée, la racine de gingembre rapée, les graines de coriandre, et verser le bouillon de légumes chaud. Lorsque le bout à repris, laisser cuire à couvert environ 45 minutes. Surveillez tout au long de la cuisson qu’il reste suffisamment de liquide dans la cocotte (le liquide doit recouvrir le contenu de la cocotte), sinon ajouter de l’eau bouillante au fur et à mesure.

Au bout de 45 minutes, ajouter le quinoa dans la cocotte (compléter le niveau d’eau si besoin, et laisser cuire 15 minutes.

Servir la soupe, et parsemer de feuilles de coriandres fraiches (ciselées ou entières au choix).

Nota bene : 
Le quinoa doit être bien rincé sous l’eau froide pour enlever la saponine qui reste à la surface des grains, et qui donnera un goût amer au quinoa.
Vous trouverez facilement du quinoa en magasin bio, sous sa version blonde, ou mélangé à du quinoa rouge (comme sur ma photo plus haut).