Le lamala, petit agneau de pâques

Spécialité alsacienne, le lamala est en fait une génoise cuite dans un moule en forme d’agneau. Il est dégusté au petit déjeuner du dimanche de Pâques, de quoi se remplir l’estomac avant d’aller chasser les œufs en chocolat dans le jardin 🙂

Alors bien sûr, il y a autant de recettes que de familles alsaciennes 😉 Ma recette en est une parmi tant d’autres, mais le principe reste le même : monter la génoise à chaud ! Suivez le guide !

Le lamala

Le lamala

Recette :

Niveau : *

Temps de préparation : 15 minutes  – Temps de cuisson : 40 minutes

Ustensiles : 1 moule à lamala

Pour 4 personnes :

  • 2 œufs entiers
  • 80g de sucre en poudre
  • 1 pincée de sel
  • le zeste d’1/2 citron jaune
  • 60g de farine
  • 1/2 cuillère à café de levure chimique
  • 15g de beurre fondu

Préparer une casserole avec de l’eau qui servira de bain-marie, et un saladier qui pourra aller dessus.

Battre à l’aide d’un fouet les œufs et le sucre dans le saladier, pour bien les mélanger. Placer le récipient sur le bain marie. Maintenir le bain marie chaud (sans ébullition). Fouetter le mélange œufs-sucre jusqu’à ce que le mélange épaississe et blanchisse. L’opération prend 5 minutes.

Préchauffer le four à 180°C, chaleur tournante.

Ôter du feu et ajouter le zeste de citron râpé, la farine et la levure. Mélanger délicatement avec une cuillère en bois ou une maryse. Faire fondre le beurre et l’ajouter au mélange.

Beurrer le moule (ouvert), ne pas hésiter sur les reliefs du moule, la tête, oreilles… puis fariner. Assembler les 2 parties. Verser la pâte dans le moule, et enfourner pour 30 à 40 minutes de cuisson. Surveiller : le lamala est prêt lorsque la pointe du couteau ressort sèche, et que la pâte ne s’enfonce plus sous votre doigt.

Laisser refroidir 5 minutes en dehors du four, puis démouler (ne pas trop attendre, sinon, ça accroche).

Saupoudrer de sucre glace quand l’agneau est refroidi. Accrocher un joli noeud autour du cou du lamala et servir au petit déjeuner (ou goûter) avec un bon chocolat chaud 🙂

Belles fêtes de Pâques !!

Nota bene : Vous voulez voir comment réalise la génoise à chaud : la video de Chef Simon est là pour ça

 

Gaufres de chou kale et légumes de printemps – version tartine

Une recette végétale pour ce lundi 😉

Souvenez-vous je vous avez déjà parlé du chou kale, avec les gnocchis maison il y a quelques semaines. J’ai voulu lui trouver une autre utilisation aujourd’hui, dans une version camouflage (tu me vois, tu me vois pas) inséré dans une gaufre ! Peut être que ça vous donnera des idées pour faire manger des légumes aux plus petits (et aux plus grands…).

Bien sûr, je ne pouvais pas m’arrêter à une gaufre… Alors j’ai imaginé comme une sorte de tartine, avec du fromage blanc assaisonné pour base, surmonté de quelques légumes de printemps (asperge, roquette et radis) et de graines germées. Une recette healthy, avec du croquant, de la couleur et (un peu) de gourmandise 😉

 

Gaufre de chou kale, légumes de printemps - façon tartine

Gaufre de chou kale, légumes de printemps – façon tartine

Recette :

Niveau : *

Temps de préparation : 15 minutes  – Temps de cuisson : 5 minutes/ gaufre

Ustensiles : un gaufrier (sinon, vous ferez des pancakes)

Les gaufres

Pour 5 gaufres :

  • 50g de chou kale
  • 20 cl de lait
  • 2 oeufs
  • 140g de farine
  • 1/3 sachet de levure (5,5g)
  • 50g de beurre + 1 noisette
  • sel, poivre
  • noix de muscade

Laver le chou kale, et retirer la côte centrale dure. Ciseler les feuilles, et faire suer dans une poelle avec une noisette de beurre. Quand l’eau du kale est évaporée, réserver les feuilles dans un bol. Ajouter le lait, et mixer à l’aide d’un mixeur plongeur (ou d’un blendeur).

Faire fondre le beurre

Dans un saladier, casser et fouetter les oeufs entiers. Assaisonner de sel, poivre et noix de muscade râpée. Ajouter la farine et la levure, mélanger et delayer avec le lait/chou kale. Ajouter le beurre fondu et continuer de bien mélanger. La pâte à gaufre est prête 🙂

Faire cuire les gaufres dans votre appareil. Réserver jusqu’à ce qu’elles soient refroidies.

Gaufre de chou kale, légumes de printemps - façon tartine

Gaufre de chou kale, légumes de printemps – façon tartine

La garniture

  • 2 petits pots de fromage blancs
  • sel, poivre
  • 50g de roquette
  • 5 radis rose
  • 10 asperges vertes
  • une poignée de graines germées (alfafa…)
  • 1 cuillère à café d’huile d’olive

Eplucher les asperges vertes et faire cuire à la vapeur une dizaine de minutes (surveillez la cuisson : les asperges doivent rester croquantes). Réserver dans un bol d’eau glacée (pour stopper la cuisson, et conserver le croquant).

Nettoyer les radis roses, et découper avec une mandoline en fines tranches.

Laver la roquette, et assaisonner d’une cuillère à café d’huile d’olive.

Mélanger le fromage blanc avec une pincée de sel et de poivre.

Découper les asperges en tronçons (3cm).

Dressage

Etaler sur la gaufre le fromage blanc assaisonné, puis disposer les légumes : asperges, roquette, radis, puis graines germées. Servir sans attendre.

20160314-DSC_8192

Gaufre de chou kale, légumes de printemps – façon tartine

Gaufre de chou kale, légumes de printemps - façon tartine

Gaufre de chou kale, légumes de printemps – façon tartine

Nota bene : vous pouvez remplacer le chou kale par des épinards ou du vert de bettes. 

Brioche tressée vanille et fleur d’oranger

Il y a des recettes dont je me fais une montagne … La brioche tressée en fait faisait partie 🙂

Déjà, il y a la brioche : il faut qu’elle lève ! L’astuce pour que cette étape se déroule sans problème (même l’hiver) est de mettre la pâte à brioche au four en mode chaleur tournante à 30°C. ça pousse à tous les coups ! Fini la brioche raplapla, toute sèche !

Ensuite, il y a la tresse ! L’angoisse de la pâte qui colle !  Si votre pâte à brioche a bien été pétrie (suffisamment longtemps) et a bien poussé, alors pas de souci, la pâte ne colle pas, et vous pouvez faire tranquillement les cylindres puis la tresse.

Sachant tout ça, plus de souci, vous pourrez aborder la brioche tressée avec sérénité 😉

Brioche tressée vanille et fleur d'oranger

Brioche tressée vanille et fleur d’oranger

Recette :

Niveau : *

Temps de préparation : 20 minutes  – Temps de repos : 2h45min – Temps de cuisson :  minutes

Pour 1 belle brioche tressée :

  • 20 cl de lait
  • 1 sachet de levure boulangère
  • 600g de farine
  • 100g de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 cuillère à café de poudre de vanille
  • 3 oeufs + 1 pour la dorure
  • 2 cuillères à soupe de fleur d’oranger
  • 120g de beurre
  • 1 poignée de sucre en grains

Faire tiédir le lait (tiédir pas chauffer ! sinon la levure va mourir). Diluer la levure dans le lait, et laisser reposer.

Dans un bol, battre les oeufs. Ramollir le beurre au micro-ondes (ramolli, pas fondu !)

Dans un saladier, mélanger les poudres : farine, sel, sucre, vanille. Ajouter les oeufs battus, et la fleur d’oranger. Pétrir (avec un robot pâtissier muni du pétrin ou à la main) pendant quelques minutes. Ajouter le beurre ramolli et continuer de pétrir pendant au moins 5 minutes. La pâte devient brillante.

Couvrir le saladier d’un torchon et placer au four pour 2 heures. La pâte va doubler de volume.

Déposer la boule de pâte sur le torchon, séparer en 3 parts égales. Former des boudins avec chaque boule (attention à pas les faire trop longs…). Déposer chaque cylindre une plaque à pâtisserie, puis réaliser la tresse. Souder chaque extrémité en rassemblant la pâte. Ré-enfourner à 30°C pour 45 minutes.

Sortir la tresse du four, préchauffer alors le four à 180°C. Battre un oeuf en omelette, badigeonner la brioche avec l’oeuf puis saupoudrer de grains de sucre. Enfourner pour 25 à 30 minutes de cuisson. La brioche est cuite lorsqu’elle est bien dorée, la pointe du couteau piqué dedans ressort sèche.

A déguster tiède, presque à la sortie du four avec un chocolat chaud 🙂

Butternut cake, noisettes et graines de courge – Bataille Food 32

ou le butternut qui se prenait pour une carotte…

Partant du constat que les gâteaux à la citrouille je n’aime pas trop ça (question de texture), mais que je ne m’avoue jamais vaincue, je vous propose un butternut cake aujourd’hui ! Ou comment ma recette du « carot cake qui déchire » s’est retrouvé avec du butternut dedans… Résultat : un bon cake, moelleux, épicé, croquant avec les noisettes et les graines, tout pour me plaire. Et tout à fait adapté pour le thème de la Bataille Food, pour ma 1ère participation.

J’y prends goût à ces challenges entre blogueurs, ça stimule mon cerveau (si, si). Et puis, ça me permet de découvrir d’autres blogs (comme celui de la créatrice de la bataille Food : le bistro de Jenna), d’autres univers (j’adore celui de Rock the Bretzel) et d’autres interprétations d’un même thème. C’est Gourmande & Toquée qui nous a proposé le thème de ce mois-ci : les graines et un fruit/légume de saison.

Butternut cake

Recette :

Niveau : *

Temps de préparation : 20 minutes  – Temps de cuisson : 45 minutes

Ustensiles : 1 moule à cake

Pour 8 personnes :

  • 100g de beurre pommade
  • 180g de farine
  • 1/2 cuillère à café de baking powder (ou 1 sachet de levure chimique)
  • 1/2 cuillère à café de bicarbonate de sodium
  • 1/2 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 1/4 de cuillère à café de sel fin
  • 1/4 cuillère à café de gingembre en poudre
  • 1/4 cuillère à café de muscade (fraîchement râpée)
  • 1/2 cuillère à café de vanille en poudre (ou d’extrait de vanille)
  • 120g de sucre roux
  • 2 oeufs
  • 30 ml de lait
  • 200g de butternut
  • 100g de noisettes concassées
  • 1 poignée de graines de courge

Préchauffer le four à 180°C, chaleur tournante.

Dans un bol, mélanger la farine avec le baking powder, le bicarbonate, le sel, les épices (cannelle, gingembre, muscade et la poudre de vanille) et le sucre.

Laver, éplucher, et râper le butternut.

Faire fondre le beurre.

Ajouter les oeufs et le lait aux poudres, mélanger puis incorporer le beurre fondu.

Ajouter le butternut râpé, et les noisettes concassées. Mélanger à l’aide d’une cuillère en bois jusqu’à avoir une pâte homogène. Beurrer le moule à cake, et verser la pâte. Parsemer de graines de courge.

Enfourner pour 45 minutes le cake. Vérifier régulièrement la cuisson à l’aide d’un couteau (il doit ressortir propre).

Démouler et laisser refroidir le cake.

Le thème vous a plu, et vous voulez découvrir l’interprétation des autres participants : 

Gourmande & ToquéeMy nomad cuisineLa femme à tête de chouCalinhorelyBistro de JennaYou can cook itDouceurs maisonEncore un gâteauAu fil du thymCocotte et écumoireCuisine chez la marmotteAnnie CBPetite cuillère et charentaiseValérie PuccinelliGraine de faim kelyRosenoisettesFramboise et bergamotePause natureMélina et chocolatEvin sur son nuageDes recettes à gogoCooking & bon appétitFamohCookin’MovieThe flying flourEnvie d’une recette végétarienneCékikilaféeI am hungryKeskonmangemamanSweet and fairyNovice en cuisinePlataponsCuisine VégétalienneFood fun FotoCraquounette-avenueCuisine sans gluten et sans lactoseLes vagabondages de VianeAurore’s bakeryRappelle toi des metsLe blog de CataLa médecine passe par la cuisineIl était une recetteLes gourmandises de YaMilicookBiodélicesMèl-l’a-féePresque bonne à marierCelinblogMiam la Cuisine de CathVisites gourmandesRock the bretzelQuelques grammes de gourmandisePetit bec gourmandMagg kitchenetteOh la gourmandeClaire’ s factorySharing cuisineBar à thymAfternoon teaLes délices pour mes amoursDe l’autre côté de la haieHannah De GenièvreCyrielle gourmandiseCook a life by maevaAmour de cuisineMes inspirations culinaires

Crème brûlée à la lavande (huile essentielle) – Foodista challenge 16

Cook3Pour la bonne cause, et le Foodista Challenge #16, on est jeudi et je poste une recette, si si.

Vous vous demandez ce qu’est le Foodista Challenge ? Petit défi entre internautes (bloggeurs ou non), créé par Stéphanie du blog « Cuisine moi un mouton » (super beau soit dit en passant), il s’agit de créer une recette qui réponde au thème imposé.

Pour cette 16ème édition, le thème proposé par Petites cuillères et charentaises, la marraine de l’édition, était : Flower power ! De quoi mettre de la couleur et une ambiance printanière sur nos blogs !

Le plus dur avec ce genre de challenge, c’est de faire le tri parmi toutes ses idées. Je souhaitais une recette légère et fraîche, avec une infusion de fleurs dans une crème, dans une configuration facile à déguster. De fil en aiguille, j’ai sélectionné la lavande comme fleur – fil conducteur de ma recette. La saison ne se prêtant pas vraiment à déguster une glace (rdv cet été pour la recette^^), la crème brûlée paraissait plus appropriée 😉

Ramasser des brins de lavande dans son jardin en février paraissant irréalisable, je me suis tournée vers l’huile essentielle de lavande. C’est mon côté pharmacien qui ressort ^^. L’huile essentielle donne beaucoup de profondeur de goût à la crème, c’est frais, fleuri, et original. De quoi épater la galerie sans trop de difficultés. Assez de bavardage, place à la recette, j’espère que l’idée vous plaira 🙂

Crème brûlée à la lavande - Foodista Challenge 16

Crème brûlée à la lavande – Foodista Challenge 16

Recette :

Niveau : *

Temps de préparation : 10 minutes  – Temps de cuisson : 60 minutes – Temps de repos : 2 heures

Pour 4 personnes :

  • 20cl de lait entier
  • 20cl de crème liquide entière
  • 3 jaunes d’oeufs
  • 85g de sucre
  • 2 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie
  • 4 cuillères à café de sucre roux

Préchauffer le four, chaleur tournante, à 100°C.

Séparer les jaunes des blancs d’oeufs. Fouetter dans un saladier les jaunes avec le sucre jusqu’à ce qu’ils blanchissent.

Porter à ébullition le lait avec la crème. Verser sur le mélange jaunes d’oeufs/sucre, ajouter les 2 gouttes d’huile essentielle et mélanger. Répartir la crème dans 4 ramequins.

Enfourner pour 1heure de cuisson : les crèmes doivent être prises sur les côtés, tremblotantes au centre, avec une pellicule sèche au toucher sur le dessus. Laisser refroidir à température ambiante puis placer au réfrigérateur pour 2 heures.

Verser 1 cuillère à café de sucre roux sur chaque crème. Caraméliser à l’aide d’un chalumeau de cuisine (hyper pratique) ou sous le grill du four. Servir sans attendre.

Nota bene :
Attention à ne pas mettre plus de 2 gouttes d’huile essentielle, c’est très fort et concentré.
Utilisez vos blancs d’oeufs pour réaliser des financiers ou des meringues ou conservez les au congélateur pour plus tard.
Certaines recettes préconisent d’utiliser un bain-marie… Personnellement, ça a toujours raté avec bain-marie et réussi sans, donc j’ai fait mon choix ^^

Pour aller voir ce qu’on fait les autres participants (ou découvrir leurs supers blogs) :

Petite Cuillère et Charentaises – La Femme à Tête de Chou – Douceurs maison – Pourquoi je grossis– Chachou à la crème – Maman pâtisse – Envie d’une recette végétarienne – Saveurs et lectures – Emilie Sweetness – Crème De Sucre – Cooking & Co – Bistro de Jenna – Cook a life ! By Maeva– Keskonmangemaman ? – And so we cook – Cyrielle gourmandise – Aux délices de Vany – By acb 4 you – Popote et nature – France (non blogueuse) – Les cookines – Comme une envie de… – Cuisine moi un mouton – Amour de cuisine – Il était une recette – Une French girl cuisine – Celinblog – I love Cakes– Le blog de Cata – Claire’s factory – Un livre gourmand – Evin sur son nuage – Des recettes à Gogo– Marmotte cuisine – Mes inspirations culinaires – Quelques grammes de gourmandise – J’ai toujours aimé le jaune moutarde – Les filles, à table ! – A Fleur d’Oranger – Cookin’ Movie – Craquounette avenue – Mel en Cuisine – Frambuesa’s Kitchen – My little pâtisserie – Oh la gourmande – Rock the Bretzel – Complètement meringuée – La gourmandise est un joli défaut – Encore un gâteau – Papille hot et papille on